Par Alexandra | Publié le 18/10/2021 à 13h06

La Climatologie de la vigne

Climatologie de la vigne

La Climatologie de la vigne 

La climatologie de la vigne est un facteur clé au bon développement de la vigne. Le climat est défini sur une durée de 30 ans. Il est composé principalement de la température et la pluviométrie. Nous pouvons cependant y ajouter quelques données secondaires, comme la pression atmosphérique, l’hygrométrie, la vitesse du vent, sa force et sa direction. Tous ces facteurs dépendent également d’autres facteurs, comme l’altitude, le relief et la présence d’eau dans le sol.

Quelques points importants avant d’approfondir la climatologie 

Nous allons maintenant nous intéresser à quelques points importants avant d’approfondir la climatologie. Tout d’abord, différentes notions sont à distinguer : le macroclimat, le mésoclimat et le microclimat.

  • Le macroclimat est à l’échelle régionale.
  • Le mésoclimat est à l’échelle d’une parcelle ou un ensemble de parcelle.
  • Enfin, le microclimat est à l’échelle d’un cep de vigne.

D’autre part, il existe plusieurs climats. On retrouve ainsi :

  • Le climat tropical
  • Le climat sec qui est aussi appelé désertique et/ou semi-désertique
  • Et pour finir, le climat tempéré chaud et le climat tempéré froid.
Pourquoi, le climat?

Parce que, ces climats entrent en relation avec la vigne et c’est un facteur essentiel. En effet, la lumière joue un rôle sur la photosynthèse qui va déterminer la quantité de raisin. L’équilibre hormonal est lié à la photopériode, qui correspond à la quantité de lumière par jour. Enfin, la chaleur joue également un rôle dans la maturation des raisins (anthocyanes, tanins et acidité).

L’importance de l’eau 

Mais, ce n’est pas tout ! L’eau est un facteur qui a des conséquences sur l’alimentation en eau de la vigne. Si l’eau est limitante, il y a alors une bonne croissance herbacée, des baies de raisins plutôt grosses, un taux d’alcool probable bas, peu de tanins et peu d’acidité. Généralement, ce n’est pas la qualité recherchée par le vigneron. Si une sécheresse se produit, il y a alors une mauvaise croissance herbacée, des petites baies, un taux d’alcool probable très élevé et la vigne va souffrir.

C’est pourquoi, il est important de contrôler l’ensemble des facteurs qui sont liés aux climats, que nous rencontrons d’année en année. Ainsi, il est essentiel pour le vigneron de planter une variété de vigne qui soit propice aux climats en question.

Vous avez aimé l'article ? Partagez le !
Plus de contenus...